Bilan saison 2019/2020 : Seniors & -18 féminines

Quel bilan global tires-tu de cette saison ?

Concernant l’équipe 1, le bilan est mitigé, les filles ont connus des résultats en dents de scie toute la saison avec des hauts et des bas. Nous avons terminé à la 8ème place d’excellence régionale, qui est un résultat qui ne reflète pas la qualité de cette équipe. C’est une équipe qui devrait être dans le haut de tableau en se concentrant plus sur le jeu.

Pour l’équipe 2, le bilan est sans appel, 1 seule victoire durant une saison écourtée. Pour autant, c’est une équipe nouvelle dans l’ensemble, qui a évolué dans un championnat trop élevé pour le niveau de jeu actuel. Il y a un véritable fossé entre la 1ère et la 2ème division territoriale et nous n’avons pas su améliorer notre niveau de jeu pour maintenir un niveau de jeu supérieur.

C’est une équipe, qui a des qualités, avec des « anciennes » d’expérience et des jeunes « fougueuses ». Nous n’avons pas su allier les deux, mais aussi faire face à une équipe allégée, chaque week-end, en raison d’obligations personnelles.

Est-elle conforme par rapport aux objectifs que vous vous étiez fixés ?

Marc et moi avions pour objectif la construction d’un groupe, d’une équipe soudée, de retrouver une envie de jouer ensemble. Je ne sais pas si on peut dire que cet objectif est atteint car de mon point de vue la totalité du groupe n’y a pas adhéré, rendant difficile sa réalisation.

C’est un objectif qui me tient à cœur, dans le sens où ce groupe sénior filles peut avoir des ambitions, un jeu de qualité, un groupe de qualité. Elles ne doivent pas lâcher, continuer dans leurs efforts.

Je souhaite que ce groupe puisse évoluer, progresser, grandir. Elles en ont les capacités.

Qu’avez vous fait pour garder le lien pendant le confinement ?

En attendant la reprise, qui arrivera dans quelque temps malheureusement. Nous avons proposé aux joueuses pendant cette période compliquée, des appels visio afin de garder du lien et de pouvoir continuer à faire du sport ensemble.

Le mot des capitaines des SF1 :

Amélie BOCQUEL : Globalement on peut dire qu’on fait une saison compliqué avec pas mal de blessures, de tensions et de défaites. C’est dommage parce que nous sommes capables de faire des belles choses comme nous avons pu le prouver sur certains matchs. Avec le temps, nous avons malgré́ tout su créer un collectif encourageant.

Il faut donc relativiser pour repartir de l’avant afin de montrer notre véritable potentiel !

Rosy PATOUT : Saison en demi-teinte avec de beaux matchs et des ratages. Il manque selon moi de la lucidité́ et du mental pour expliquer certaines défaites.

Malgré́ un début de saison compliqué au niveau de l’ambiance dans le groupe, on a réussi à créer une cohésion qui a permis de garder le moral malgré́ certaines défaites.

Avis de la capitaine de la 2 : Marion PAUPETTE

De manière générale, une saison très nuancée marquée par une ambiance sous tension, que le groupe avait réussi à presque surmonter juste avant le confinement. Un investissement collectif à deux vitesses également qui ne donne pas une bonne dynamique de groupe, malgré́ des entraînements complets. Une tendance à dire que cette saison était une erreur que l’on efface et que l’on recommence pour mieux faire, sans rancœur !

Le confinement y aura mis un terme définitif de toute façon.

Plus précisément pour les SF2, les résultats n’ont pas été́ au rdv mais une équipe soudée, qui ne baisse pas les bras pendant les rencontres malgré́ les défaites et la présence permanente d’un “Cocoach” ont permis de toujours aller disputer un match avec entrain! Les sf2 montaient cette année et l’enjeu était beaucoup plus intéressant que la saison passée car plus de répondant en face.

Affaire à suivre la saison prochaine…

Bilan des -18 Filles


Le bilan est positif et prometteur. Nous avons là une belle génération de filles, avec du potentiel. Elles ont réussi à montrer de belles choses lors de leur première phase de championnat, avec de bons résultats.

Je n’avais pas de réel objectif cette année. Le but premier était d’avoir les meilleurs résultats possibles. Ensuite, une majorité des filles arrivaient dans le groupe -18 filles, il fallait donc les intégrer au groupe existant. J’ai dû revoir des bases, muscler leur jeu défensif et offensif.

C’est un groupe qui est tout de même hétérogène, un effectif trop important pour 1 seule équipe mais trop court pour deux. Chaque weekend j’ai dû laisser des joueuses à la maison. Ce n’est pas facile, car pour progresser il faut jouer c’est le plus important, mais en fonction des objectifs de résultat nous n’avons pas d’autres choix.

La chose la plus importante qui permettra à cette équipe de grandir et de progresser sera leur mental ! Il faudra se « battre » la saison prochaine pour peut-être, atteindre le niveau pré-national. Il ne faut rien lâcher.